Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
tutoriel:script_shell [Le 06/07/2019, 22:29]
83.157.88.52 [Les arguments en ligne de commande]
tutoriel:script_shell [Le 07/10/2019, 14:40] (Version actuelle)
BugFollower [Exemples et exercices]
Ligne 30: Ligne 30:
 done done
 </​code>​ </​code>​
-=====Pour faire qu'un script soit éxécutable ​=====+=====Pour faire qu'un script soit exécutable ​=====
  
 ==== Méthode graphique ==== ==== Méthode graphique ====
Ligne 45: Ligne 45:
    
 Sous [[:​Lubuntu]],​ si cette méthode ne fonctionne pas, vous devez d'​abord effectuer l'​opération suivante :\\ Sous [[:​Lubuntu]],​ si cette méthode ne fonctionne pas, vous devez d'​abord effectuer l'​opération suivante :\\
-  - Dans le menu principal, allez sur //Outils système// et faites un //clic droit -> Propriétés//​ sur le raccourci vers le terminal. Notez le contenu du champs ​//​Commande//​ et annulez.+  - Dans le menu principal, allez sur //Outils système// et faites un //clic droit -> Propriétés//​ sur le raccourci vers le terminal. Notez le contenu du champ //​Commande//​ et annulez.
   - Ouvrez votre gestionnaire de fichier [[:​pcmanfm|PCManFM]] et allez dans le menu supérieur sur //éditer -> Préférences//​ puis dans la fenêtre qui s'​ouvre sélectionnez //​Avancé//​.   - Ouvrez votre gestionnaire de fichier [[:​pcmanfm|PCManFM]] et allez dans le menu supérieur sur //éditer -> Préférences//​ puis dans la fenêtre qui s'​ouvre sélectionnez //​Avancé//​.
-  - Remplacez le contenu du champs ​//Terminal emulator// par le contenu du champs ​//​Commande//​ que vous avez pris soin de noter à la première étape. +  - Remplacez le contenu du champ //Terminal emulator// par le contenu du champ //​Commande//​ que vous avez pris soin de noter à la première étape. 
-  - Vous pouvez ensuite suivre la méthode graphique indiquée ci-dessus pour exécuter vos scripts shell+  - Vous pouvez ensuite suivre la méthode graphique indiquée ci-dessus pour exécuter vos scripts shell.
  
 ==== Méthode dans un terminal ==== ==== Méthode dans un terminal ====
  
 Il suffit de se placer dans le dossier où est le script, et de lancer : <​code>​bash nom_du_script</​code>​ Il suffit de se placer dans le dossier où est le script, et de lancer : <​code>​bash nom_du_script</​code>​
-mais pas toujours bash ( dépend du language ​du script )+mais pas toujours bash ( dépend du langage ​du script )
  
 ou si vous voulez l'​exécuter par son  nom , il faut le rendre exécutable avec ''​chmod''​. Pour ceci tapez la commande qui suit : <​code>​chmod +x nom_du_script</​code>​ ou si vous voulez l'​exécuter par son  nom , il faut le rendre exécutable avec ''​chmod''​. Pour ceci tapez la commande qui suit : <​code>​chmod +x nom_du_script</​code>​
Ligne 97: Ligne 97:
   * csh, tcsh : shells C, créés par Bill Joy de Berkeley ;   * csh, tcsh : shells C, créés par Bill Joy de Berkeley ;
   * zsh, shell C écrit par Paul Falstad ;   * zsh, shell C écrit par Paul Falstad ;
-  * ksh (<=> ksh88 sur Solaris et equivaut a ksh93 sur les autres UNIX/Linux cf.[[http://​en.wikipedia.org/​wiki/​Korn_shell#​History|Korn shell History]]): shells korn écrits par David Korn, pdksh (Public Domain Korn Shell <=> ksh88) ;+  * ksh (<=> ksh88 sur Solaris et équivaut à ksh93 sur les autres UNIX/Linux cf.[[http://​en.wikipedia.org/​wiki/​Korn_shell#​History|Korn shell History]]): shells korn écrits par David Korn, pdksh (Public Domain Korn Shell <=> ksh88) ;
   * rc : shell C, lui aussi conçu par le projet GNU ;   * rc : shell C, lui aussi conçu par le projet GNU ;
   * tclsh : shell utilisant Tcl ;                        ​   * tclsh : shell utilisant Tcl ;                        ​
-  * wish : shell utilisant Tk      +  * wish : shell utilisant Tk      
  
 Il existe bien entendu beaucoup d'​autres types de shells.\\ Pour savoir quel type de shell est présent sur une machine, aller dans un terminal et taper la commande **ps**. Il existe bien entendu beaucoup d'​autres types de shells.\\ Pour savoir quel type de shell est présent sur une machine, aller dans un terminal et taper la commande **ps**.
  
-La commande **sh** est en fait un lien symbolique vers l'​interpréteur de commandes par défaut : **/​bin/​dash**. ​ )+La commande **sh** est en fait un lien symbolique vers l'​interpréteur de commandes par défaut : **/​bin/​dash**.
 ===== Les variables ===== ===== Les variables =====
-il faut savoir que en bashles variables sont toutes des chaînes de caractères \\ +Il faut savoir que en bash les variables sont toutes des chaînes de caractères.\\ 
-Cela dépendra de son USAGE , pour une opération arithmétique prochaine voir : let ma_variable sinon pour conserver une valeur :+Cela dépendra de son USAGE, pour une opération arithmétique prochaine voir : let ma_variable sinon pour conserver une valeur : 
 il suffit de lui donner un nom et une valeur avec l'​affectation égale : il suffit de lui donner un nom et une valeur avec l'​affectation égale :
 <code bash> <code bash>
 ma_variable=unmot ma_variable=unmot
 </​code>​ </​code>​
-ici  la valeur est affectée à la variable ma_variable.\\ +Ici  la valeur est affectée à la variable ma_variable .\\ 
-Attention : pas d'​espace ni avant ni après le signe "​="​\\ +Attention: pas d'​espace ni avant ni après le signe "​=" ​.\\ 
-Autre exemple avec une commande avec arguments:+Autre exemple avec une commande avec arguments :
 <​code>​nbre_lignes=$(wc -l < fichier.ext)</​code>​ <​code>​nbre_lignes=$(wc -l < fichier.ext)</​code>​
-//​nbre_lignes//​ contiendra le nombre de lignes contenu dans //​fichier.ext//​+//​nbre_lignes//​ contiendra le nombre de lignes contenu dans //​fichier.ext// ​.
  
-Pour voir le contenu d'une variable, on utilisera echo (par exemple)+Pour voir le contenu d'une variable, on utilisera echo (par exemple) ​:
 <code bash>​echo $ma_variable</​code>​ <code bash>​echo $ma_variable</​code>​
-renverra : unmot+renverra : unmot .
  
 Pour gérer les espaces et autres caractères spéciaux du shell, on utilisera les guillemets ou bien une notation avec des apostrophes : Pour gérer les espaces et autres caractères spéciaux du shell, on utilisera les guillemets ou bien une notation avec des apostrophes :
Ligne 127: Ligne 127:
 <code bash>​echo ${ma_variable}</​code>​ <code bash>​echo ${ma_variable}</​code>​
 <code bash>​echo "​${ma_variable}"</​code>​ <code bash>​echo "​${ma_variable}"</​code>​
-renverront toutes la même réponse : unmot+renverront toutes la même réponse : unmot .
  
-Et avec des chemins de répertoires:​+Et avec des chemins de répertoires :
 <​code>​ <​code>​
 chemin_de_base="/​home/​username/​un repertoire avec espaces"​ chemin_de_base="/​home/​username/​un repertoire avec espaces"​
Ligne 135: Ligne 135:
 </​code>​ </​code>​
 <note important>​Comme on le voit ci-dessus si on met une chaîne de caractères avec des espaces entre guillemets, la variable la prend bien mais attention à l'​utiliser aussi avec des guillemets… <​code>​rsync -av "​$chemin_complet"​ …</​code>​sinon les espaces reprennent leurs rôles de séparateur!</​note>​ <note important>​Comme on le voit ci-dessus si on met une chaîne de caractères avec des espaces entre guillemets, la variable la prend bien mais attention à l'​utiliser aussi avec des guillemets… <​code>​rsync -av "​$chemin_complet"​ …</​code>​sinon les espaces reprennent leurs rôles de séparateur!</​note>​
-Des variables ​systèmes ​permettent d'​accélérer la saisie et la compréhension. +Des variables ​système ​permettent d'​accélérer la saisie et la compréhension. 
-pour voir les variables d'​environnement de votre système tapez simplement ​+Pour voir les variables d'​environnement de votre système tapez simplement ​:
 <code bash>​env</​code>​ <code bash>​env</​code>​
  
-quelques ​variables d'​environnement à connaître :+Quelques ​variables d'​environnement à connaître :
 HOME, USER, PATH, IFS,... HOME, USER, PATH, IFS,...
  
Ligne 147: Ligne 147:
 Ce petit code va afficher la variable HOME à l'​écran. Ce petit code va afficher la variable HOME à l'​écran.
  
-Il existe des variables un peu spéciales+Il existe des variables un peu spéciales ​:
 ^Nom^fonction^ ^Nom^fonction^
 |$*| contient tous les arguments passés à la fonction| |$*| contient tous les arguments passés à la fonction|
-|$#| contient le nombre d'argument|+|$#| contient le nombre d'arguments|
 |$?| contient le code de retour de la dernière opération| |$?| contient le code de retour de la dernière opération|
 |$0| contient le nom du script| |$0| contient le nom du script|
Ligne 156: Ligne 156:
 |$!| contient le PID de la dernière commande lancée| |$!| contient le PID de la dernière commande lancée|
  
-Exemple : créer le fichier arg.sh avec le contenu qui suit+Exemple : créer le fichier arg.sh avec le contenu qui suit :
 <code bash> <code bash>
 #!/bin/bash #!/bin/bash
-echo "​Nombre d'argument ​"$# +echo "​Nombre d'arguments ... :  ​"$# 
-echo "Les arguments sont "$* +echo "Les arguments sont ... :  ​"$* 
-echo "Le second argument est "$2+echo "Le second argument est :  ​"$2
  
-echo "Et le code de retour du dernier echo est "$?+echo "Et le code de retour du dernier echo est :  ​"$?
 </​code>​ </​code>​
-Lancez ce script avec un ou plusieurs arguments et vous aurez+Lancez ce script avec un ou plusieurs arguments et vous aurez :
 <code bash> <code bash>
 ./arg.sh 1 2 3 ./arg.sh 1 2 3
-Nombre d'argument ​+Nombre d'arguments ... :  ​
-Les arguments sont 1 2 3 +Les arguments sont ... :  ​1 2 3 
-Le second argument est 2 +Le second argument est :  ​
-Et le code de retour du dernier echo est 0+Et le code de retour du dernier echo est :  ​0
 </​code>​ </​code>​
  
-Exemple : Un sleep interactif pour illustrer $! (Cf. [[:​tutoriel:​script_shell#​les_fonctions|les fonctions]])+Exemple: ​un sleep interactif pour illustrer $! (Cf. [[:​tutoriel:​script_shell#​les_fonctions|les fonctions]]) ​.
  
  
 Pour déclarer un tableau, plusieurs méthodes : Pour déclarer un tableau, plusieurs méthodes :
  
-Premiere ​méthode (compatible bash, zsh, et ksh93 mais pas ksh88, ni avec dash, qui est lancé par "​sh"​)+première ​méthode (compatible bash, zsh, et ksh93 mais pas ksh88, ni avec dash, qui est lancé par "​sh"​) ​:
 <code bash>​tab=("​John Smith" "Jane Doe"​)</​code>​ <code bash>​tab=("​John Smith" "Jane Doe"​)</​code>​
  
-ou bien+ou bien :
 <code bash> <code bash>
 tab[0]='​John Smith' tab[0]='​John Smith'
Ligne 201: Ligne 201:
 Pour afficher tous les éléments : Pour afficher tous les éléments :
 <code bash>​echo ${tab[@]}</​code>​ <code bash>​echo ${tab[@]}</​code>​
-ou bien (en bash ou en ksh93 mais pas en ksh88):+ou bien (en bash ou en ksh93 mais pas en ksh88) :
 <code bash>for i in ${!tab[@]}; do echo ${tab[i]}; done</​code>​ <code bash>for i in ${!tab[@]}; do echo ${tab[i]}; done</​code>​
-ou encore ( C style )+ou encore ( C style ) :
 <code bash>for (( i=0; i < ${#tab[@]}; i++ )); do echo ${tab[i]}; done</​code>​ <code bash>for (( i=0; i < ${#tab[@]}; i++ )); do echo ${tab[i]}; done</​code>​
  
Ligne 210: Ligne 210:
 NB : toutes les variables sont des tableaux. Par défaut, c'est le premier élément qui est appelé : NB : toutes les variables sont des tableaux. Par défaut, c'est le premier élément qui est appelé :
 <code bash>​echo ${tab[0]}</​code>​ <code bash>​echo ${tab[0]}</​code>​
-et+et :
 <code bash>​echo ${tab}</​code>​ <code bash>​echo ${tab}</​code>​
 renverront la même réponse. renverront la même réponse.
Ligne 219: Ligne 219:
 <code bash>​IFS=$SEPARATEUR</​code>​ <code bash>​IFS=$SEPARATEUR</​code>​
 $SEPARATEUR pourra être : $SEPARATEUR pourra être :
-  *  une lettre (pe : n, i,...)+  * une lettre (pe : n, i,...)
   * une ponctuation (pe : ',',​ '​.',​ '​-'​...)   * une ponctuation (pe : ',',​ '​.',​ '​-'​...)
   * un caractère spécial : ($'​\t'​ : tabulation, $'​\n'​ : saut de ligne,...)   * un caractère spécial : ($'​\t'​ : tabulation, $'​\n'​ : saut de ligne,...)
Ligne 267: Ligne 267:
 En mode console, faites [[http://​www.bash-linux.com/​unix-man-test-francais.html| man test ]] pour connaître tous les opérateurs,​ en voici quelques-uns : En mode console, faites [[http://​www.bash-linux.com/​unix-man-test-francais.html| man test ]] pour connaître tous les opérateurs,​ en voici quelques-uns :
  
-=== Opérateurs de test ===+=== Opérateurs de test sur fichiers ​===
  
 ^ Syntaxe ^ Fonction réalisée ^ ^ Syntaxe ^ Fonction réalisée ^
Ligne 276: Ligne 276:
 | -x fichier ​     | renvoie 0 si fichier existe et est exécutable. ​        | | -x fichier ​     | renvoie 0 si fichier existe et est exécutable. ​        |
 | f1 -nt f2       | renvoie 0 si f1 est plus récent que f2.                | | f1 -nt f2       | renvoie 0 si f1 est plus récent que f2.                |
-| f1 -ot f2       | renvoie ​ 0 si f1 est plus vieux que f2.                 |+| f1 -ot f2       | renvoie 0 si f1 est plus vieux que f2.                 |
  
-=== Opérateurs de comparaison ​numériques ​===+=== Opérateurs de comparaison ​numérique ​===
  
 ^ Syntaxe ^ Fonction réalisée ^ ^ Syntaxe ^ Fonction réalisée ^
-| $A -lt 5         | renvoie ​ 0 si $A est strictement inférieur à 5 |+| $A -lt 5         | renvoie 0 si $A est strictement inférieur à 5 |
 | $A -le 5         | renvoie 0 si $A est inférieur ou égal à 5 | | $A -le 5         | renvoie 0 si $A est inférieur ou égal à 5 |
-| $A -gt 5         | renvoie ​ 0 si $A est strictement supérieur à 5 |+| $A -gt 5         | renvoie 0 si $A est strictement supérieur à 5 |
 | $A -ge 5         | renvoie 0 si $A est supérieur ou égal à 5 | | $A -ge 5         | renvoie 0 si $A est supérieur ou égal à 5 |
-| $A -eq 5         | renvoie ​ 0 si $A est égal à 5 |+| $A -eq 5         | renvoie 0 si $A est égal à 5 |
 | $A -ne 5         | renvoie 0 si $A est différent de 5 | | $A -ne 5         | renvoie 0 si $A est différent de 5 |
  
Ligne 300: Ligne 300:
 0 0
 </​code>​ </​code>​
-Affichera la valeur 0 : ce fichier existe, 1 dans le cas où le fichier /etc/passwd n'​existe pas. Sous unix, le code de retour est par convention et en général 0 s'il n'y a aucune erreur et différent de 0 dans les autres cas+Affichera la valeur 0 : ce fichier existe, 1 dans le cas où le fichier /etc/passwd n'​existe pas. Sous Unix, le code de retour est par convention et en général 0 s'il n'y a aucune erreur et différent de 0 dans les autres cas.
  
 La syntaxe la plus appropriée dans de la programmation shell moderne est le double crochet : La syntaxe la plus appropriée dans de la programmation shell moderne est le double crochet :
 <code bash>[[ -f /etc/passwd ]]</​code>​ <code bash>[[ -f /etc/passwd ]]</​code>​
-Cela gère bien mieux les problèmes d'espace ​dans les noms de fichiers, les erreurs etc... C'est une structure <​del>​propre à</​del>​ bash (ksh, ?) qui est le shell par défaut dans la plupart des distributions Linux, et de Ubuntu en particulier. On garde en général des simples crochets pour les scripts shell qui doivent être à tout prix POSIXUtilisation ​sur des Unix sans installation ​préalables ​de bash, comme BSD, Solaris... )+Cela gère bien mieux les problèmes d'espaces ​dans les noms de fichiers, les erreurs etc... C'est une structure <​del>​propre à</​del>​ bash (ksh, ?) qui est le shell par défaut dans la plupart des distributions Linux, et de Ubuntu en particulier. On garde en général des simples crochets pour les scripts shell qui doivent être à tout prix POSIX ( utilisation ​sur des Unix sans installation ​préalable ​de bash, comme BSD, Solaris... ) .
  
 === Les opérateurs logiques === === Les opérateurs logiques ===
Ligne 518: Ligne 518:
 #!/bin/sh #!/bin/sh
   ​   ​
-echo -n "Etes-vous fatigué ? "+echo -n "Êtes-vous fatigué ? "
 read on read on
   ​   ​
Ligne 567: Ligne 567:
 case $reps in case $reps in
   help | hlp )   help | hlp )
-     echo "propos de TS --> about"+     echo "À propos de TS --> about"
      echo "ls --> liste les fichiers"​      echo "ls --> liste les fichiers"​
      echo "rm --> détruit un fichier (guidé)"​      echo "rm --> détruit un fichier (guidé)"​
Ligne 614: Ligne 614:
 </​code>​ </​code>​
  
-Comme vous l'​aurez sans doute remarqué, on assigne une valeur différente à //​variable//​ à chaque itération. On peut aussi très facilement utiliser des fichiers comme "​valeur"​. Rien ne vaut un exemple :+Comme vous l'​aurez sans doute remarqué, on assigne une valeur différente à //​variable//​ à chaque itération. On peut aussi très facilement utiliser des fichiers comme "​valeur"​.\\ 
 +Rien ne vaut un exemple :
 <code bash> <code bash>
 #!/bin/sh #!/bin/sh
Ligne 622: Ligne 623:
 </​code>​ </​code>​
  
-On peut voir une syntaxe un peu particulière : <code bash>​$(sort *.txt)</​code>​Ceci sert à +On peut voir une syntaxe un peu particulière : 
-indiquer que ce qui est entre les parenthèses est une commande à exécuter.+<code bash>​$(sort *.txt)</​code>​ 
 +Ceci sert à indiquer que ce qui est entre les parenthèses est une commande à exécuter.
  
-On peut aussi utiliser ​ +On peut aussi utiliser cette instruction simplement avec des nombres, cela permet de connaître le nombre d'​itérations :
-cette instruction simplement avec des nombres, cela permet de connaître le nombre d'​itérations :+
 <code bash> <code bash>
 #!/bin/sh #!/bin/sh
Ligne 634: Ligne 635:
 </​code>​ </​code>​
  
-On peut très bien aussi utiliser d'​autres types de variables, comme par exemple des chaînes de  +On peut très bien aussi utiliser d'​autres types de variables, comme par exemple des chaînes de caractères :
-caractères :+
 <code bash> <code bash>
 #!/bin/sh #!/bin/sh
Ligne 676: Ligne 676:
 Comme vous l'avez sans doute remarqué, quand on appelle la fonction, on exécute simplement ce qu'on lui a défini au début, dans notre exemple, echo... et ls -l, on peut donc faire exécuter n'​importe quoi à une fonction. ​ Comme vous l'avez sans doute remarqué, quand on appelle la fonction, on exécute simplement ce qu'on lui a défini au début, dans notre exemple, echo... et ls -l, on peut donc faire exécuter n'​importe quoi à une fonction. ​
  
-Les fonctions peuvent être définies n'​importe ​ou dans le code du moment qu'​elle sont définies avant d'​être utilisées. Même si en bash les variables sont globales, il est possible de les déclarer comme locales au sein d'un fonction en la précédant du mot clé local: local ma_fonction+Les fonctions peuvent être définies n'​importe ​où dans le code du moment qu'​elle sont définies avant d'​être utilisées. Même si en bash les variables sont globales, il est possible de les déclarer comme locales au sein d'un fonction en la précédant du mot clé local: local ma_fonction ​.
  
-Exemple: ​Un sleep interactif.+Exemple: ​un sleep interactif ​:
 <code bash> <code bash>
 #!/bin/bash #!/bin/bash
Ligne 701: Ligne 701:
  
  
-==== Extraire des sous chaines ​====+==== Extraire des sous-chaînes ​====
  
-Pour extraire une chaine ​d'​une ​chaine ​on utilise : **${ ''​chaine''​ : ''​position''​ : ''​nombre de caractères''​ }** (n'​oubliez pas le **:** qui sépare les "​paramètres"​).+Pour extraire une chaîne ​d'​une ​chaîne ​on utilise : **${ ''​chaîne''​ : ''​position''​ : ''​nombre de caractères''​ }** (n'​oubliez pas le **:** qui sépare les "​paramètres"​).
  
-<note important>​Dans la partie ''​chaine''​ pour faire référence à une variables ​**on ne met pas de $** ! Tandis que dans les autres options le $ est nécessaire (sauf si vous n'​utilisez pas de variable). Il y a de quoi s’emmêler les pinceaux. Si vous n'avez pas compris (ce n'est pas étonnant), les exemples de cette partie vous aideront beaucoup.</​note>​+<note important>​Dans la partie ''​chaîne''​ pour faire référence à une variable ​**on ne met pas de $** ! Tandis que dans les autres options le $ est nécessaire (sauf si vous n'​utilisez pas de variable). Il y a de quoi s’emmêler les pinceaux. Si vous n'avez pas compris (ce n'est pas étonnant), les exemples de cette partie vous aideront beaucoup.</​note>​
  
-Par exemple pour savoir ce que l'on aime manger en fonction de sa langue (vous êtes alors vraiment ultra geek 8-O !)+Par exemple pour savoir ce que l'on aime manger en fonction de sa langue (vous êtes alors vraiment ultra geek 8-O !) :
 <code bash> <code bash>
 #!/bin/bash #!/bin/bash
Ligne 722: Ligne 722:
 #Noter que $LANG n'a pas le préfixe '​$'​. ${$LANG:​0:​2} ne fonctionne pas ! #Noter que $LANG n'a pas le préfixe '​$'​. ${$LANG:​0:​2} ne fonctionne pas !
 </​code>​ </​code>​
-puis+puis :
 <​code>​ <​code>​
 $ ./​favoritefood $ ./​favoritefood
Ligne 733: Ligne 733:
 :'-( :'-(
 </​code>​ </​code>​
-Ce code illustre un moyen de faire des scripts multilingues+Ce code illustre un moyen de faire des scripts multilingues ​.
  
-Une variante permet de tronquer uniquement le début de la chaine. C'est **${ ''​chaine''​ : ''​nombre de caractères''​}**  +Une variante permet de tronquer uniquement le début de la chaîne. C'est **${ ''​chaîne''​ : ''​nombre de caractères''​}** ​.\\ 
-Le tout peut s'​illustrer par un (vraiment) petit exemple+Le tout peut s'​illustrer par un (vraiment) petit exemple ​:
 <code bash> <code bash>
 #!/bin/bash #!/bin/bash
-#truncbegin <chaine> <​nombre>​+#truncbegin <chaîne> <​nombre>​
 echo ${1:$2} echo ${1:$2}
 #Noter bien que echo ${1:2} tronquerait les 2 premiers caractères (et non le nombre indiqué par le 2e paramètre). #Noter bien que echo ${1:2} tronquerait les 2 premiers caractères (et non le nombre indiqué par le 2e paramètre).
 </​code>​ </​code>​
-puis +puis :
 <​code>​ <​code>​
 $ ./​truncbegin "Hello world !" 5 $ ./​truncbegin "Hello world !" 5
Ligne 759: Ligne 759:
 echo -e '​\033[A;​B;​Cm toto \033[0m'​ echo -e '​\033[A;​B;​Cm toto \033[0m'​
 </​code>​ </​code>​
-Dans la commande passée ci-dessus, nous pouvons constater qu’il y a 3 paramètres présentsA, B et C.+Dans la commande passée ci-dessus, nous pouvons constater qu’il y a 3 paramètres présentsA, B et C.\\
 A : correspond à un effet affecté au texte affiché A : correspond à un effet affecté au texte affiché
 B : correspond à la couleur du texte B : correspond à la couleur du texte
Ligne 768: Ligne 768:
 === Présentation des différentes valeurs Effet === === Présentation des différentes valeurs Effet ===
  
-Nous allons commencer par les différents effets ​possible ​:+Nous allons commencer par les différents effets ​possibles ​:
  
 ^Code^Effet^ ^Code^Effet^
Ligne 791: Ligne 791:
 === Présentation des différentes valeurs des couleurs === === Présentation des différentes valeurs des couleurs ===
  
-Maintenant que nous avons présenté les différents effets possibles d’attribuer à du texte, nous allons nous attaquer aux couleurs. Chaque couleur ​à 2 valeurs,la première utilisée pour la couleur du texte, et la seconde pour la couleur du fond.+Maintenant que nous avons présenté les différents effets possibles d’attribuer à du texte, nous allons nous attaquer aux couleurs.\\ 
 +Chaque couleur ​2 valeurs, la première utilisée pour la couleur du texte, et la seconde pour la couleur du fond.
 ^Couleur^Couleur texte^Couleur fond^ ^Couleur^Couleur texte^Couleur fond^
 |Noir|30|40| |Noir|30|40|
Ligne 813: Ligne 814:
 [[http://​abs.traduc.org/​abs-5.3-fr/​apm.html|Guide avancé d'​écriture des scripts Bash - Une exploration en profondeur de l'art de la programmation shell]] [[http://​abs.traduc.org/​abs-5.3-fr/​apm.html|Guide avancé d'​écriture des scripts Bash - Une exploration en profondeur de l'art de la programmation shell]]
  
-Aux structures décrites ci-dessus, il est nécessaire,​ pour réaliser des scripts poussés, de connaître les commandes shell les plus usitées.\\ Vous en trouverez une présentation sur cette autre page du wiki : [[projets:​ecole:​scripting:​initiation_au_shell]]+Aux structures décrites ci-dessus, il est nécessaire,​ pour réaliser des scripts poussés, de connaître les commandes shell les plus usitées.\\ Vous en trouverez une présentation sur cette autre page du wiki : [[projets:​ecole:​scripting:​initiation_au_shell]] ​.
  
 La programmation de script shell étant ouverte à tous, cela permet de bénéficier de nombreux scripts pour des applications très variées ; cependant, **la plupart sont proposés sans aucune garantie**.\\ ​ La programmation de script shell étant ouverte à tous, cela permet de bénéficier de nombreux scripts pour des applications très variées ; cependant, **la plupart sont proposés sans aucune garantie**.\\ ​
-Vous pourrez trouver une liste de scripts pouvant servir d'exemple ​sur la page [[:​scripts_utiles|scripts utiles]] du wiki.+Vous pourrez trouver une liste de scripts pouvant servir d'exemples ​sur la page [[:​scripts_utiles|scripts utiles]] du wiki.
  
 Une fois vos armes faites, proposez vos contributions sur le topic du forum [[http://​forum.ubuntu-fr.org/​viewtopic.php?​id=204074|[VOS SCRIPTS UTILES]]] et rajoutez un lien dans la page du wiki ci-dessus. Une fois vos armes faites, proposez vos contributions sur le topic du forum [[http://​forum.ubuntu-fr.org/​viewtopic.php?​id=204074|[VOS SCRIPTS UTILES]]] et rajoutez un lien dans la page du wiki ci-dessus.
Ligne 836: Ligne 837:
 } }
 </​code>​ </​code>​
-  * Utiliser des chemins ​absolu ​pour les dossiers et des chemins ​relatif ​pour les nom de fichiers <code bash>​$CHEMIN_DU_DOSSIER/​$NOM_DU_FICHIER</​code>​+  * Utiliser des chemins ​absolus ​pour les dossiers et des chemins ​relatifs ​pour les noms de fichiers ​<code bash>​$CHEMIN_DU_DOSSIER/​$NOM_DU_FICHIER</​code>​
   * Utiliser les entrées de commandes pour les fonctions :<code bash>​nom_de_la_fonction $1 $2 $3 ....</​code>​   * Utiliser les entrées de commandes pour les fonctions :<code bash>​nom_de_la_fonction $1 $2 $3 ....</​code>​
-  * Si votre script doit s'​arrêter à cause d'une erreur, d'une variable qui ne correspond pas vos attentes utiliser des numéros exit différents : <code bash>​exit 100;+  * Si votre script doit s'​arrêter à cause d'une erreur, d'une variable qui ne correspond pas à vos attentes utiliser des numéros exit différents : <code bash>​exit 100;
 exit 101; exit 101;
 exit 102; exit 102;
Ligne 856: Ligne 857:
 }</​code>​ainsi après chaque commande vous pouvez donner des codes d'​exécutions différents. }</​code>​ainsi après chaque commande vous pouvez donner des codes d'​exécutions différents.
  
-<note tip>​Astuce : Le plus important dans tout programme est l'​algorithme utilisé</​note>​+<note tip>​Astuce : le plus important dans tout programme est l'​algorithme utilisé.</​note>​
 Exemple : Exemple :
-Supposons ​que vous ayez une base de données, avec 3 catégories d'​enregistrements possibles :+supposons ​que vous ayez une base de données, avec 3 catégories d'​enregistrements possibles :
 éléphant bleu, éléphant blanc, éléphant rose ayant chacun 30 individus. éléphant bleu, éléphant blanc, éléphant rose ayant chacun 30 individus.
 Votre script doit compter le nombre d'​éléphants bleus et blancs. Votre script doit compter le nombre d'​éléphants bleus et blancs.
Ligne 868: Ligne 869:
 Quel algorithme choisissez-vous ? Quel algorithme choisissez-vous ?
  
-Résultat : Le premier car dans le deuxième il faut d'​abord calculer le nombre total d'​éléphants,​ donc un calcul en plus :-P+Résultat : le premier car dans le deuxième il faut d'​abord calculer le nombre total d'​éléphants,​ donc un calcul en plus :-P .
  
 ===== Liens ===== ===== Liens =====
  • tutoriel/script_shell.1562444945.txt.gz
  • Dernière modification: Le 06/07/2019, 22:29
  • par 83.157.88.52