Contenu | Rechercher | Menus

jEdit

jEdit est un éditeur de texte pour programmeurs disponible sous GPL. Il est écrit en Java et tourne sous Mac OS X, Windows, GNU/Linux et de nombreux autres systèmes d'exploitation. Il existe des dizaines de plugins qui ont des fonctionnalités très variées, de la gestion de projet à l'exécution de commandes. La coloration syntaxique supporte nativement plus de 130 formats de fichiers (d'autres formats peuvent être ajoutés au moyen de fichiers XML). jEdit supporte l'encodage de caractères UTF-8 et de nombreux autres.

jEdit est très personnalisable et peut être étendu à l'aide de macros écrits en BeanShell, Jython, JavaScript et quelques autres langages de script.

L'auteur principal du logiciel est Slava Pestov. L'éditeur est en développement depuis 1998.

Pré-requis

Installation

Pour installer jEdit, il suffit d'installer le paquet jedit.

Configuration

Meilleure intégration à Gnome

  • Dans le menu Utilitaires→Options générales, section « Apparence »,sélectionner GTK+ pour « modifications Look & Feel ».
  • Plusieurs jeux d'icônes sont téléchargeables ici.

Voir par exemple GNOME Clearlooks icon theme for jEdit : (Présentation - Capture d'écran).

Les plugins

Installation

Vous pouvez installer une multitude de plugins sur jEdit grâce à son gestionnaire de plugins ( Menu Plugins » Gestion des plugins…)

Erreur pour installer un plugin !

Si vous avez une erreur lorsque vous choisissez d'installer un plugin, allez dans : Utilitaires → Options générales → Gestionnaire de plugin, cliquez sur [Mettre à jour la liste des miroirs] et choisissez un autre miroir.

Normalement vous pourrez installer facilement vos plugins. (si ça ne marche toujours pas, choisissez un autre miroir ^^)

Traduction des plugins

Vous retrouverez la traduction de certains plugins sur la page de Jojaba ici

Démarrer une nouvelle instance

Par défaut, jedit utilise une instance unique (mode "serveur"), c'est à dire qu'à chaque fichier ouvert avec jedit, il utilisera l'instance courante et l'ajoutera dans la liste des buffers ouverts. On peut avoir besoin d'utiliser des instances disjointes (par exemple lorsqu'on travaille sur plusieurs projets en parallèle, pour que chaque instance n'affiche que les fichiers liés à son projet). Pour cela, utiliser l'option '-noserver' :

jedit -noserver

Problèmes connus

Caractères spéciaux

Si vous n'arrivez pas à taper les caractères spéciaux (tels que :~#{[|`\^…), une solution1) consiste à modifier avec les droits administrateurs le fichier /usr/bin/jedit pour ajouter en cinquième ligne

XMODIFIERS=''

comme ceci :

#!/bin/sh
#
# Runs jEdit - Programmer's Text Editor.
#
XMODIFIERS=''

Liens externes

1)
(merci à faical117)


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0