Flatpak, un format de paquets universel

Le logiciel Flatpak est un utilitaire (intégré aux logithèques graphiques, ou bien en ligne de commande) pour le déploiement de logiciels, la gestion de paquets, et la conteneurisation d'applications sur ordinateurs personnels.

Il fournit un environnement isolé du reste du système (sandbox), où l'utilisateur peut faire fonctionner des applications de manière isolée :

  • le risque pour la stabilité est moindre (les paquets existants ne sont pas modifiés) ;
  • il n'y a pas de conflits de dépendances (en contrepartie, ça prend plus de place que les paquets des dépôts) ;
  • le risque pour la sécurité est moindre : les applications au format Flatpak demandent la permission de l'utilisateur pour accéder au matériel (webcam, clefs USB, …) et aux fichiers de l'utilisateur.

Le projet est mené par freedesktop.org depuis 2014, jadis sous le nom de xdg-app, le but étant de faciliter la distribution d'applications par des développeurs tiers sur toutes les distributions.

Depuis 2017, beaucoup d'applications populaires commencent à être disponibles au format Flatpak : Blender, Skype, Spotify, LibreOffice, Pitivi, certaines applications KDE, beaucoup d'applications GNOME, beaucoup d'applications elementaryOS, etc.

Les applications récentes en cours de développement actif sont parfois même disponibles presque uniquement sous forme de Flatpak !

  • Il faut absolument une version d’Ubuntu supérieure ou égale à 16.04.
  • Les droits d’administration et une connexion internet sont requises pour l’installation du paquet flatpak lui-même.
  • Une connexion à internet est aussi nécessaire pour télécharger les logiciels à installer via flatpak.

Méthode recommandée (17.04 et plus)

Installez le paquet flatpak depuis les dépôts.

Le paquet gnome-software-plugin-flatpak (qui n'existe pas pour la version 16.04) permet, optionnellement, de pouvoir gérer les logiciels Flatpak depuis la logithèque GNOME.

Le paquet plasma-discover-flatpak-backend (qui n'existe pas pour la version 16.04) permet, optionnellement, de pouvoir gérer les logiciels Flatpak depuis la logithèque KDE.

Via un PPA (16.04)

  1. Ajoutez le PPA ppa:alexlarsson/flatpak1) dans vos sources de logiciels.
Pensez au manuel de la commande pour plus d'informations. Attention, man flatpak ne vous donne pas d'informations directement utiles, mais une liste de sous-pages (flatpak-install, flatpak-update, flatpak-info, etc.) indépendantes.

Faites alors (par exemple) :

man flatpak-run

pour plus d'informations sur le lancement des applications.

Installation de logiciels

Voir le tutoriel dédié.

Lancement de logiciels

Les logiciels apparaissent avec les autres dans vos menus, normalement. Vous pourrez les lancer comme indiqué ici, ou via le terminal avec la commande suivante :

flatpak run nom.du.logiciel

Désinstallation de logiciels

Une application au format flatpak peut être retiré avec la commande

flatpak uninstall nom_du_flatpak
Utilisez tabulation pour voir les noms exacts des applications installées

Lanceurs et icônes

Les icônes et fichiers .desktop des applications Flatpak ne se trouvent pas dans /usr/share/ comme d'habitude, mais dans /var/lib/flatpak/exports/share/.

Il est alors probable que vos thèmes d'icônes et certains utilitaires de paramétrage des menus ne soient pas en mesure de gérer ce fonctionnement.

Thème

Les versions de Flatpak antérieures à mi-2017 ne prennent pas en compte le thème de l'utilisateur, et n'autorisent donc que le thème Adwaita (ou Adwaita-dark).
La solution à ce problème n'existe que dans les versions de Flatpak postérieures à mi-20172).

Pour les versions plus récentes, référez-vous au paragraphe dédié du tutoriel d'installation.

Pour supprimer la prise en charge des applications au format flatpak, il suffit de supprimer le paquet flatpak.

Si vous l'aviez ajouté (version 16.04 seulement), n'oubliez pas de retirer le PPA après désinstallation.


  • flatpak.txt
  • Dernière modification: Le 02/08/2018, 16:40
  • par Roschan