Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
cryptsetup [Le 30/01/2018, 19:36]
L'Africain tag
cryptsetup [Le 31/10/2020, 11:20] (Version actuelle)
azen0r [Chiffrer une partition] : pam_mount ne prend pas en charge LUK2
Ligne 29: Ligne 29:
  
 Exemple sur une partition libre /dev/hda7 : Exemple sur une partition libre /dev/hda7 :
-<​code>​ sudo cryptsetup luksFormat ​-c aes -h sha256 ​/dev/hda7 </​code>​ +<​code>​ sudo cryptsetup luksFormat ​ /dev/hda7 </​code>​
-ou avec un chiffrement plus fort : +
-<​code>​ sudo cryptsetup luksFormat -c aes-xts-plain -s 512 /dev/hda7 </​code>​ +
-encore plus fort selon moi : +
-<​code>​sudo cryptsetup luksFormat -c aes-xts-plain64 -s 512 -h sha512 /​dev/​sdaXX</​code>​ +
-Remplacez les XX par la partition concernée.+
  
 On invoque cette commande pour formater la partition au type LUKS (initialiser la partition LUKS et définir la clé initiale). Le chiffrement sera de type AES avec un algorithme de hachage SHA256. Vous allez taper votre phrase de déchiffrement qui va permettre de créer un conteneur standard chiffré à l'aide de votre phrase. On invoque cette commande pour formater la partition au type LUKS (initialiser la partition LUKS et définir la clé initiale). Le chiffrement sera de type AES avec un algorithme de hachage SHA256. Vous allez taper votre phrase de déchiffrement qui va permettre de créer un conteneur standard chiffré à l'aide de votre phrase.
Ligne 84: Ligne 79:
 <​code>​ # <target name> <source device> ​        <​key file> ​     <​options>​ <​code>​ # <target name> <source device> ​        <​key file> ​     <​options>​
 home /​dev/​hda7 ​ none    luks </​code>​ home /​dev/​hda7 ​ none    luks </​code>​
 +
 +Si vos disques cryptés ont des noms séquentiels vous pouvez utiliser une boucle: <​code>​ for i in sda1 sda2 ; do echo "​${i}_crypt UUID=$(blkid -o full /dev/$i | cut -d '"'​ -f 2) none luks" >> /​etc/​crypttab ; done </​code> ​
 +
 +Si vous désirez que tout vous array raid soient décryptés:​ <​code>​ truncate -s 0 /​etc/​crypttab ; for i in $(cat /​proc/​mdstat | grep -E "​^md"​ | cut -d ' ' -f 1) ; do echo "​${i}_crypt UUID=$(blkid -o full /dev/$i | cut -d '"'​ -f 2) none luks" >> /​etc/​crypttab ; done </​code>​
  
 Modifier **/​etc/​fstab** pour le volume qui nous intéresse : Modifier **/​etc/​fstab** pour le volume qui nous intéresse :
Ligne 93: Ligne 92:
 La clé d'​ouverture du volume chiffré vous sera demandée au démarrage de la machine si votre partition est montée automatiquement (voir [[mount_fstab|fstab]]). La clé d'​ouverture du volume chiffré vous sera demandée au démarrage de la machine si votre partition est montée automatiquement (voir [[mount_fstab|fstab]]).
  
-Attention, si une ligne est déjà présente pour le montage de la partition qui héberge le système de fichier chiffré (/dev/hda7 dans l'​exemple ci-dessus), il faut la commenter (en ajoutant un # comme premier caractère) pour éviter un message d'​erreur au démarrage. ​+Attention, si une ligne est déjà présente pour le montage de la partition qui héberge le système de fichier chiffré (/dev/hda7 dans l'​exemple ci-dessus), il faut la commenter (en ajoutant un # comme premier caractère) pour éviter un message d'​erreur au démarrage
 + 
 +Attention: Si le boot a lieu avec les options **quiet splash** supprimées,​ la demande de la phrase de décodification ​ va passer inaperçue... Le boot se mettra à attendre la saisie de la clé. Le plus simple est d'​appuyer sur la touche **entrée** afin qu'il repose la question
  
 === Ouverture automatique du conteneur chiffré au démarrage à l'aide d'un support amovible === === Ouverture automatique du conteneur chiffré au démarrage à l'aide d'un support amovible ===
Ligne 123: Ligne 124:
  
 Nous allons utiliser PAM, utilitaire habituellement utilisé pour le montage automatique de partitions sur des postes multi-utilisateurs. Nous allons utiliser PAM, utilitaire habituellement utilisé pour le montage automatique de partitions sur des postes multi-utilisateurs.
 +<note warning>​pam_mount ne prend pas en charge les partitions LUKS2, ([[https://​wiki.archlinux.org/​index.php/​pam_mount|voir ici]])</​note>​
  
 La situation est la suivante : la partition /dev/sda2 est notre partition chiffrée. Elle doit être montée automatiquement au point /​mnt/​cryptodisk. La situation est la suivante : la partition /dev/sda2 est notre partition chiffrée. Elle doit être montée automatiquement au point /​mnt/​cryptodisk.
  • cryptsetup.1517337388.txt.gz
  • Dernière modification: Le 30/01/2018, 19:36
  • par L'Africain