Boinc : calculs distribués sur Internet

BOINC, acronyme de Berkeley Open Infrastructure for Network Computing est une plate-forme de calcul distribué mise au point par l'université de Berkeley. Ce programme permet à n'importe quelle personne volontaire de participer à des projets scientifiques en mettant à disposition la puissance de calcul inutilisée de son ordinateur au profit de la science. Différents projets de calculs sont en cours d'avancement, vous pouvez rejoindre ceux de votre choix à tous moments. Il n'y a pas de configuration minimale, n'importe quelle ordinateur est capable de faire tourner ce logiciel. Les résultats dépendront seulement de la puissance de calcul de votre processeur.

Depuis les dépôts

Méthode conseillée.
Il suffit d'installer le paquet boinc
Ce paquet comprend le client BOINC, c'est à dire le programme qui va faire les calculs, et l'interface graphique de commande BOINC Manager.
Ils sont installés dans le répertoire usr/bin/

Depuis les sources

Bien que ceci soit conseillé sur leur site et proposé sur leur page, la version disponible en 2020 est complètement obsolète et son installation n'est pas fonctionnelle par manque d'une librairie (libwebkitgtk-1.0-0).
Vous pouvez vérifier les versions disponibles ainsi que leurs dates de publication sur la page https://boinc.berkeley.edu/download_all.php
Les détails d'installation sont données sur cette page.

  • Déplacer le script dans un dossier mes logiciels, pour l'exemple ici il s'agira de ~/bin1)
  • Ne créez pas de sous-dossier boinc, le script d'installation s'en occupera tout seul.
  • Ensuite depuis un terminal saisissez les commandes suivantes :
    cd ~/bin
    sh boinc_7.4.22_x86_64-pc-linux-gnu.sh

    (à adapter au nom du script téléchargé)

  • Si l'installation s'est bien déroulée un nouveau dossier est créé dans votre dossier ~/bin, il s'agit de "BOINC"
  • Allez dans ce dossier pour lancez l'interface de configuration
    cd ~/bin/BOINC
    ./run_manager

Projets 32 bits sur machine 64 bits

Des précisions supplémentaires sont données sur la page pour le calcul de projets 32 bits alors que votre machine est installée avec un système 64 bits : des bibliothèques supplémentaires sont à installer.

De nombreux projets sont proposés pour Boinc dans les domaines biologique, physique, nanotechnologique, astronomique, climatologique, mathématique, informatique… Voir la liste des projets.

Pour rejoindre un projet, lancez l'application Boinc Manager. Une fenêtre devrait vous proposer de rejoindre un projet. Si ce n'est pas le cas, cliquez sur "Outils" → "Ajouter un projet". Sélectionnez le projet que vous voulez rejoindre dans la liste qui apparaîtra, et cliquez sur "Suivant". Ensuite, cliquez sur: "Non, nouvel utilisateur" puis laissez-vous guider afin de vous inscrire au projet. Finalement, un message vous confirmant l'attachement au projet devrait apparaître: cliquez sur "Fin".

Boinc va maintenant récupérer des calculs puis va commencer à les exécuter. Vous n'avez même pas besoin d'être connecté à internet pour que Boinc fonctionne. Il vous faut être connecté afin qu'il envoie les résultats et qu'il reçoive de nouveaux calculs.

Une fois installé, le logiciel BOINC Manager permet de contrôler le client BOINC. Il est accessible dans les applications. Ce n'est qu'une application de contrôle ; le client BOINC qui fait les calculs, fonctionne indépendamment de cette interface une fois qu'un projet a été défini.

Notez bien que le client se lance automatiquement au démarrage d'Ubuntu. Il se comporte comme un service (DAEMON).

Mettre Boinc en "pause"

Lorsque vous voulez faire faire une pause à Boinc afin d'exécuter un programme gourmand en ressource, cliquez sur le bouton "Suspendre". Le bouton "Reprendre" relance les calculs.

Les menus sous Boinc

La configuration de Boinc est relativement simple.
La fenêtre de Boinc Manager a deux présentations différentes : une vue "simple" comme ci-contre, et une vue "avancée" (ci-dessous) offrant un affichage et des menus plus détaillés. C'est dans cette vue avancée que vous pouvez suivre les téléchargements initiaux (onglet Transferts) puis l'avancée des différents calculs (onglet Tâches). Ce mode d'affichage est sélectionné dans le menu Affichage.
Voici un aperçu du contenu des menus.

  • Fichier : permet de fermer le manager. Attention, fermer Boinc Manager n'arrête pas les processus de calculs ouverts par Boinc sauf si vous le demandez dans la boite de dialogue qui apparaît lorsque vous avez choisi Fermer.
  • Affichage : il vous permet de basculer entre la vue "simple" et la vue "avancée" plus descriptive.
  • Options : en vue "avancée", permet des réglages importants notamment sur l'occupation des processeurs, du disque système et du réseau. BOINC est très gourmand par défaut, utilisant 100% des processeurs, tout le disque, etc. Votre machine risque de devenir bruyante, chauffer… Néanmoins, il tient compte de votre propre activité sur le poste. Vous pouvez moduler cela ici.
  • Outils : permet de gérer vos comptes ou de rejoindre un nouveau projet.
  • Activité : seulement visible en vue "avancée", il permet de choisir l'activité du processeur ou l'activité réseau.

Calculs avec le GPU

Si vous avez une carte graphique Nvidia CUDA ou ATI Stream, vous pouviez l'utiliser pour calculer plus rapidement. Vous deviez disposer d'une version de Boinc supérieure à 6.3 (Octobre 2008). Consultez au passage la liste des projets supportant les calculs GPU.

Ceci ne semble plus d'actualité.

Boinc est un DAEMON. Si vous avez besoin d'arrêter votre ordinateur, faites-le. Au prochain démarrage, Boinc continuera les calculs qu'il effectuait avant l'arrêt sans problème.
Pour empêcher cela décochez "Exécuter le client" dans le menu Options / Autres options, en vue "Simple".
Pour suspendre le travail de BOINC, utiliser le bouton "Suspendre" dans le manager.
Comme nous l'avons déjà cité, pour arrêter les calculs lorsque vous fermez Boinc Manager, cochez la case correspondante dans la boite de dialogue qui s'est affichée.

La doc

La commande boinccmd correspond aux instructions que l'on peut donner par Boinc Manager. Elles sont décrites sur cette page ou simplement dans le manuel :

man boinccmd

Certaines commandes ne sont autorisées que si vous vous placez dans le répertoire de l'application BOINC (/var/bin/ par défaut).

La commande boinc correspond au client Boinc lui-même. Elle est aussi décrite dans :

man boinc

Exemples

Connaître la version

boinccmd -V

Modifier le répertoire de travail du client

Ceci peut être utile pour utiliser un disque ou une partition déterminée.

boinc --dir /chemin vers le répertoire/

Voir l'état de fonctionnement du client BOINC

/etc/init.d/boinc-client status

Arrêter le daemon

sudo /etc/init.d/boinc-client stop

Relancer le daemon:

sudo /etc/init.d/boinc-client start

Dire au client BOINC de quitter

boinccmd --quit

Connaître l'"account key" de votre compte

boinccmd --lookup_account url_du_projet login mot_de_passe

Cela retourne l'"account key", une chaîne de 32 chiffres.

Rejoindre un projet

boinccmd --host localhost  --project_attach URL_du_projet account_key

Voilà. Au bout de quelques minutes le travail devrait commencer. On peut avoir des infos via la commande

boinccmd --get_state

Il semble que parfois il faille "forcer" le départ via

boinccmd --set_run_mode always

L'application Boinc Manager ne s'ouvre pas, ou se ferme spontanément, ou offre un affichage instable :

Pour prévenir ces problèmes, il est conseillé de quitter l'application Boinc Manager avant d'éteindre l'ordinateur.

Vous pouvez supprimer le dossier caché .BOINC à la raçine de votre dossier personnel. Si cela n'est pas efficace, vous pouvez aussi supprimer le dossier boincmgr dans le dossier caché .cache/ à la raçine de votre dossier personnel (CTRL + h affiche les dossiers cachés).


Contributeurs : gregm54 lo72 arverne73


1)
~ étant votre Dossier Personnel
  • boinc.txt
  • Dernière modification: Le 08/08/2020, 16:14
  • par arverne73